Ce qui différencie véritablement les enfants surdoués "Chronique Arielle Adda, Journal de femmes le 15 Mai 2017"

 Chroniques Arielle ADDALe 15 Mai, le journal des femmes publie la chronique mensuelle d’Arielle Adda.

Psychologue depuis plus de trente ans, Arielle Adda a travaillé avec des enfants comme avec des adultes. Elle s'est spécialement intéressée aux problèmes des enfants doués, fait de nombreuses conférences sur le sujet et participe à de nombreux colloques, tant en France qu'à l'étranger.

Elle est également l’auteur de « L’enfant doué », « Le livre de l’enfant doué : le découvrir, le comprendre, l’accompagner sur la voie du plein épanouissement ».

 En Mai, Arielle Adda nous explique avec clarté et connaissance « ce qui différencie véritablement les enfants surdoué »

Elle est également l'auteur de plusieurs ouvrages dont :

 L'enfant doué : L'intelligence réconcilliée (Edition chez Odile Jacob)

 Le livre de l'enfant doué (Edition Solar)

 Adultes sensibles et doués : Trouver sa place au travail et s'épanouir (Edition Odile Jacob)

 

Voici quelques lignes de cette nouvelle chronique

La définition ordinaire des personnes douées se réfère au fameux QI, supérieur au seuil fatidique de 130 correspondant à 2,3 % d’une population sur une échelle donnée, la moyenne étant fixée à 100.

A partir de là, on explique que les personnes douées ne sont pas seulement plus rapides,  qu’elles ont des idées en plus grand nombre, mais qu’elles raisonnement différemment.  Il y aurait une différence de nature entre une personne douée et une autre, située dans la moyenne. Elles ne seraient pas plus intelligentes, elles posséderaient une intelligence différente.

Pourtant, les tests ont été étalonnés sur une population suffisamment nombreuse et représentative de l’ensemble de la population d’un pays donné. Ceux qui sont au bout de cette courbe de Gauss répondent à davantage de questions, connaissent la signification précise d’un plus grand nombre de mots et résolvent plus de problèmes en un temps plus court. S’ils étaient vraiment différents, leur raisonnement ne tarderait pas à dévier pour s’écarter d’une norme dûment étalonnée.  Ce raisonnement  plus efficace et plus rigoureux leur permet de pousser plus loin les limites de leurs capacités à résoudre des problèmes élaborés par des spécialistes, et non par des extra-terrestres. Leur logique imparable les conduit directement à la solution exacte, ils sont incapables de se satisfaire d’une solution boiteuse ou approximative. De même, ils parviennent à opérer des synthèses à partir d’un plus grand nombre de données, tout en observant une rigueur logique infaillible. Tout le monde rêve de  manier avec éclat ce type de processus de pensée et y parvient parfois.

Pour lire la suite de cette chronique d'Arielle Adda, sur le journal des femmes cliquez ICI

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×