Créer un site internet

Ces enfants doués trop attachés à leurs jouets - Arielle Adda, Journal des Femmes

Arielle adda psychologue

Arielle Adda est une psychologue spécialiste des problèmes des enfants et adolescents appelés « surdoués » présentant des QI élevés (qu'elle préfère appeler « enfants doués »), et souffrant parfois de troubles émotionnels ou de problèmes d'intégration, particulièrement en milieu scolaire. Elle donne des conférences sur le sujet et participe à de nombreux colloques, tant en France qu'à l'étranger. Elle intervient aussi au sujet des adultes « doués » et de leur parcours.

Elle a travaillé en dispensaire d'hygiène sociale, en institut spécialisé et en cabinet de recrutement, et a été la psychologue référente de l'association Mensa France de 1977 à 19981.

Arielle Adda intervient également dans diverses conférences et émissions de radios, en France et à l'étranger entre 2006 et 2019. Elle a été au Liban et à L'Île Maurice2. Elle exerce aujourd'hui en qualité de psychologue libérale en cabinet.

Ses premiers écrits remontent au milieu des années 1980, d'abord dans la revue interne à l'association Mensa France, puis, plus tard, pour différents éditeurs. Dans ses livres, elle aborde des questions relatives aux enfants doués : le milieu familial, les tests (de QI et de personnalité), l'affectivité, les relations avec le milieu scolaire, l'échec scolaire chez les enfants doués non reconnus, etc., et les adultes que sont devenus les enfants doués. Elle intervient souvent dans la presse et dans des colloques publics, surtout associatifs. Depuis 2012, elle publie des chroniques régulières sur le site « Le Journal des femmes », magazine féminin en ligne3.

Elle est notamment auteur de "Le livre de l'enfant doué", aux éditions Solar et avec Hélène Catroux, "l'enfant doué, l'intelligence réconciliée" chez Odile Jacob. En 2015, elle écrit avec Thierry Brunel le livre "Adultes sensibles et doués" pour trouver sa place au travail et s'épanouir (éditions Odile Jacob), puis en 2018, l'ouvrage "Psychologie des enfants très doués", qui recense toutes les chroniques publiées sur le Journal des Femmes.. Et également "Faire le bon choix amoureux" son dernier livre, dédié a la vie amoureuse (qui peut-être délicate pour la plupart des individus) et donc encore d'avantage pour les êtres sensibles et doués. 

Ce mois-ci Arielle Adda, relate dans son dernier article sorti mi-avril sur Journal des Femmes  où certains enfants possèdant une caractéristique bien spécifique qui complique singulièrement la vie de leurs parents : ces enfants  ne peuvent se résoudre à se séparer d'un objet leur appartenant. S'ils soupçonnent qu'on va jeter la chose informe et délavée qui ne faisait même pas fonction de doudou, mais pour laquelle ils se découvrent tout à coup une tendresse jusque-là bien peu manifeste, ils réagissent avec une intensité d'une force surprenante.

L'article de ce mois de Avril parle de "l'attachement très prononcé des objets" des enfants doués

Journal des femmes arielle adda

Des enfants ne peuvent pas dormir s'ils ne sont pas littéralement enfouis sous un amas de peluches. Quand ils sont ainsi entourés par toute une ménagerie et même quelques extraterrestres, ils sentent bien protégés, cette armée douce au toucher et colorée constitue un rempart qui ne laissera passer aucun monstre ni aucune sorcière. Comme leur entourage sait leur amour pour les peluches, leur nombre s'accroît de façon exponentielle, au point que le lit devient trop petit, d'autant plus que l'enfant grandit, lui aussi, mais il connaît par leur nom et leurs caractéristiques chacune de ces peluches, et il n'est pas question d'en soustraire subrepticement une ou deux parmi les plus discrètes. Il dira qu'il tenait particulièrement à celle-là, même s'il semblait la négliger, la reléguer au pied du lit, sans jamais l'admettre dans son lit, mais c'était malgré tout un attachement particulier qu'il ne fallait pas rompre, il ne le supporterait pas.

Quand un enfant possède une riche imagination et une lucidité aiguë, il pose sur le monde un regard scrutateur, il comprend la signification des événements dont parlent les adultes en le pensant trop jeune et trop naïf pour en saisir toute la portée. L'enfant doué présente une propension, qu'on pourrait penser naturelle, à envisager des catastrophes et non une allée bordée de roses, cette tendance est décuplée s'il perçoit une inquiétude chez ses parents, mais même des parents détendus et sachant goûter comme il le faut les joies de l'existence sont parfois obligés d'apaiser les peurs irraisonnées de leur enfant noyé dans ses peluches.

Ce mécanisme est valable pour tous ses jouets : il dira que chacun est rattaché à un souvenir précis, un moment privilégié, des circonstances inoubliables, et justement ce jouet sans intérêt en possède une incommensurable : il lui rappelle précisément un instant unique qu'il revit chaque fois que ses yeux se posent sur lui : sa chambre serait emplie de madeleines de Proust. L'argument est encore plus impérieux si cet objet est rattaché à la personne qui le lui a donné : se débarrasser serait trahir cette personne qui a su si bien le comprendre en lui offrant ce jouet.

L'enfant doué, qui se sent menacé quand on tente de s'attaquer à ses biens, car c'est ainsi qu'il le vit, ne sera jamais à court de justifications pour expliquer la valeur inestimable de chacun des objets qui l'entourent et encombrent de plus en plus son espace. On peut faire confiance à son imagination et à la façon, qu'il sait rendre convaincante, de développer n'importe quel argument.

Ces enfants plutôt secrets, pas très sûrs d'eux, ont du mal à se former d'eux-mêmes une image très claire : comme pour nombre d'enfants doués, on leur renvoie rarement une image fidèle à la réalité. Leurs parents y parviennent généralement, mais ils ne sont pas toujours crédibles pour leur enfant qui les soupçonne de partialité. Le regard de la société à bien plus de valeur à leurs yeux et, justement, ce regard est souvent faussé, leurs réactions ne sont pas comprises et même leur discours est mal interprété. Ils peuvent jouer avec les autres enfants, mais subsiste toujours une ombre qui leur interdit d'être vraiment eux-mêmes, de douloureux malentendus les ont rendus très tôt méfiants, ils ont vite appris à rester discrets dans l'expression de leurs émotions par exemple, et ceux qui n'y parviennent pas sont vite pris pour cibles de moqueries, dans le meilleur des cas.

Ces jouets seraient, pour lui, le prolongement de sa personne, ils lui donnent du volume, de l'importance, ils créent un univers un peu magique, sécurisant et chaleureux, à l'image d'un royaume tout entier consacré au bonheur de son Roi : l'enfant inquiet règne sans partage, bien protégé par ses fidèles aux apparences les plus diverses. Ils sont, tout à la fois, ses sujets dociles et qui ne lui font jamais défaut, ses protecteurs, et il peut les considérer aussi comme un prolongement de lui-même. Cette façon de vivre deviendrait tellement envahissante que l'enfant, qui se pense ainsi en sécurité, est incapable de se séparer du moindre élément de cette armée, comme si tous étaient reliés et qu'une modification allait forcément déclencher des catastrophes en chaîne.

POUR lire la SUITE de la CHRONIQUE du MOIS  c'est par ici !

Voici les cinq ouvrages dont Arielle Adda est l'auteure ou la coauteure

 

"Faire le bon choix amoureux, Les adultes doués et la quête amoureuse" vient de paraître

 

Faire le bon choix amoureux

CLIQUEZ POUR OUVRIR

 

"Psychologie des enfants très doués"

"Adultes Sensibles et doués. Trouver sa place au travail et s'épanouir".

Psychologie des enfants trop doues

Adultes sensibles et doues

CLIQUEZ POUR OUVRIR

 

"L'enfant doué : l'intelligence réconciliée"

"Le livre de l'enfant doué : le découvrir, le comprendre, l'accompagner sur la voie du plein épanouissement"

L enfant doue

Le livre de l enfant doue

CLIQUEZ POUR OUVRIR

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire