Créer un site internet

Entretenir la notion de bonheur chez les enfants doués (Arielle Adda, Journal des Femmes)

Entretenir la notion de bonheur chez les enfants doués !

Arielle adda

Arielle Adda, psychologue depuis plus de trente ans, en institut spécialisé et en cabinet de recrutement. Elle s'est spécialement intéressée aux problèmes des enfants doués. Elle fait des conférences sur le sujet et participe à de nombreux colloques, tant en France qu'à l'étranger.

Elle est également auteur des livres :

« Le livre de l’enfant doué : le découvrir, le comprendre, l’accompagner sur la voie du plein épanouissement », aux éditions Solar « L’enfant doué », chez Odile Jacob.

Et bien d’autres ouvrages, comme :

« Psychologie des enfants très doués », qui recense toutes les chroniques publiées sur le Journal des Femmes.

En 2015, elle écrit avec Thierry Brunel le livre « Adultes sensibles et doués » pour trouver sa place au travail et s'épanouir (éditions Odile Jacob).

 

Ce mois-ci l'article mis en ligne le 15/01/2021 à pour sujet "Entretenir la notion de bonheur chez les enfants doués" 

Arielle Adda, parle dans cet article entre autre "de l'infatigable observation des enfants doués, devant les cadeaux que nous dispense la Nature" !

Voici quelques lignes de cet article très important, et à lire absolument !

L'enfant doué est naturellement doué pour le bonheur : il éprouve tant de plaisir à découvrir le monde qui l'entoure qu'il n'est pas nécessaire de se forcer pour lui fournir des sources de joies : un rayon tempéré de soleil, une brise parfumée, le parfum des fleurs justement et leurs couleurs étincelantes, lui procurent des sensations qu'il a plaisir à éprouver, même si elles restent encore imprécises. Elles auront modelé son esprit, il aura déjà appris à ressentir la douceur qu'entraîne la contemplation sans but de ces cadeaux que nous dispense la nature. Même dans les villes les plus sombres il y a des jardins publics.

Entretenir la notion de bonheur chez les enfants doués

Les bébés adorent rire aux éclats et, d'ailleurs, les adultes qui les entourent éprouvent un plaisir égal à les regarder s'esclaffer face à un spectacle surprenant pour eux. Le sens de l'humour des bébés est particulier et souvent rafraichissant. On ne doit pas les priver de cette source d'amusement, ils garderont le souvenir flou, mais précieux pour la construction de leur personnalité de ces moments intensément joyeux. Les enfants doués ont été des bébés vifs, éveillés, infatigablement observateurs et tout ce qui déclenche leur hilarité a de la valeur. Peut-être est-ce dans ces grands éclats de rire que se forme le sens de l'humour propre aux personnes douées qui savent percevoir la minuscule lueur dans la situation la plus sombre. Leur façon de porter un regard exhaustif et de saisir à la fois les grandes lignes et les détails permet de détecter aussi l'infime aspect qui pourrait prêter à rire. Peut-être est-ce grâce à leur extrême sensibilité que les personnes douées peuvent discerner sans peine les aspects le plus divers d'une même situation et trouver la cohérence qui forme leur unité,  l'humour joue le rôle d'un condiment de luxe, il ne trouble pas la vision d'ensemble, il l'agrémente. Fournir aux enfants l'occasion de rire de bon cœur éclairera leur existence

Musique, lecture... Les sources de joies sont multiples

Cette sensibilité s'exerce dans de nombreux domaines : on conseille aux femmes enceintes d'écouter souvent le même morceau de musique : à son écoute, le bébé énervé ou éperdu retrouvera un peu de calme. Il est, bien entendu, préférable d'écouter une musique aux harmonies bien construites, en résonnance avec le besoin d'harmonie des personnes douées. La  musique sera un recours pour la vie entière, elle aidera, peut-être seulement dans une faible mesure, à se restaurer après un choc ou une blessure, mais la sensation de plénitude qu'elle procure, persistera durant toute l'existence. On explore de façon plus en plus affinée les effets de la musique sur le cerveau, ses connexions, son réseau tout entier qui serait impliqué.

Les enfants doués ont tendance à vivre intensément toutes leurs émotions, il est donc préférable de canaliser celles-ci  pour qu'ils ne soient pas trop vite submergés au point d'en perdre le souffle et de contraindre leur entourage à passer un temps infini en déployant toutes leurs ressources d'apaisement pour les aider à se récupérer. La musique peut déjà être considérée comme une source inépuisable de joies, mais elle pourrait aussi pacifier des émotions chaotiques si elle fait partie de l'univers habituel.
Parfois, des adultes exaspérés par les contrariétés de l'existence trouvent un refuge en jouant des morceaux appris il y a bien longtemps : ils ne sont plus frustrés ou en colère, ils sont aussi musiciens, cette légère modification de leur perspective peut les aider à relativiser les sources d'exaspération. Il arrive que la rencontre inattendue avec un instrument rare provoque un vrai "coup de foudre" et celui qui le vit construit toute son existence en fonction de cette passion : elle le fait passer pour un "original" aux yeux de ceux qui ne réfléchissent pas trop, mais elle suscite l'envie de ceux qui rêvent d'être envahis par une passion aussi belle et source de joies pour l'entourage, aussi quand il goûte des sonorités inconnues jusque-là.

Pour lire la suite de l'article cliquez ICI

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire