Créer un site internet

L'enfant doué, un enfant différent, vraiment ?

Arielle addaArielle Adda, psychologue depuis plus de trente ans, en institut spécialisé et en cabinet de recrutement. Elle s'est spécialement intéressée aux problèmes des enfants doués. Elle fait des conférences sur le sujet et participe à de nombreux colloques, tant en France qu'à l'étranger.

Elle est également auteur des livres :

« Le livre de l’enfant doué : le découvrir, le comprendre, l’accompagner sur la voie du plein épanouissement », aux éditions Solar « L’enfant doué », chez Odile Jacob.

Et bien d’autres ouvrages, comme :

« Psychologie des enfants très doués », qui recense toutes les chroniques publiées sur le Journal des Femmes.

En 2015, elle écrit avec Thierry Brunel le livre « Adultes sensibles et doués » pour trouver sa place au travail et s'épanouir (éditions Odile Jacob).

Depuis la rentrée Arielle Adda, continue à écrire ses articles intéressants sur les enfants surdoués et voilà donc un extrait de ce dernier mis en ligne le 12 Mars 2020 sur le magazine le journal des femmes.

Ce mois-ci l'article mis en ligne à pour sujet "L'enfant doué, un enfant différent, vraiment ?"

Arielle Adda, parle dans cet article entre autre "Des enfants aux besoins particuliers"

Voici quelques lignes de cet article très important, et à lire absolument !

Quand on désire expliquer brièvement la nature d'un enfant doué, on affirme sobrement qu'il est "différent" en pensant que tout est dit.

L'enfant doué, un enfant différent, vraiment ?

Pour expliquer à un enfant doué sa difficulté à nouer de véritables amitiés avec les enfants de sa classe, on lui explique qu'il est "différent" sans songer que pour un enfant quel qu'il soit, et de toutes façons conformiste comme tous les enfants, être "différent" n'est pas considéré comme un avantage, un atout ou un cadeau du ciel. Ce serait, au contraire, un fardeau qu'il devra supporter, s'il comprend bien ce qu'on lui dit, sa vie entière. Dans ce cas, il serait même inutile de tenter de partager les jeux des autres enfants, il est condamné à la solitude et il peut s'estimer heureux s'il échappe aux moqueries, ou pire, puisque cette différence le marquerait de façon indélébile.

Les enfants précoces ne sont pas tout à fait des enfants comme les autres, mais comme les autres, ce sont des enfants"

Certes, il se différencie des autres par bien des aspects de sa personnalité, mais il n'est ni un mutant, ni un martien, ou autre extra-terrestre. Simplement,  il réfléchit plus vite, il a davantage d'idées en un temps plus bref, ses centres d'intérêt sont plus nombreux et sa curiosité d'esprit plus grande, mais comme le résume si bien Olivier Revol : "les enfants précoces ne sont pas tout à a fait des enfants comme les autres, mais, comme les autres, ce sont des enfants". Affirmation qu'on ne doit jamais oublier.
Comme preuve de cette idée, on peut se rappeler qu'il a, en effet, très bien réussi les tests,  il se situe dans une partie de la courbe des résultats où il n'y a pas grand monde, mais cela signifie qu'il a réussi mieux, plus rapidement et de façon plus judicieuse des tests destinés au plus grand nombre, étalonné sur une population représentative de la population générale. S'il était vraiment aussi "différent" qu'on le dit, il n'aurait pas su répondre aux questions parce que son mode de pensée l'aurait conduit sur d'autres chemins. Il a seulement su répondre à davantage de questions et résoudre plus de problèmes grâce à sa logique rigoureuse qui lui évite de s'égarer dans des routes sans issue. Posséder un esprit qui suit une stricte logique dans ses raisonnements ne devrait pas être considéré comme extraordinaire.

Pour lui, se penser "différent" signifierait qu'il ne pourra jamais s'intégrer dans un groupe et qu'il est condamné à rester seul, à part, isolé, muré dans cette différence qui le stigmatise sans qu'il puisse tenter quoi que ce soit pour s'extraire de cette situation horrible.
Ce serait seulement au sein de sa famille qu'il pourrait se comporter de façon naturelle sans craindre d'apparaître différent. Il serait donc  contraint de rester en toutes occasions extraordinairement précautionneux pour tenter de masquer cette affreuse différence qui l'empêche d'agir à sa guise.

Conseils : il est préférable de rester très prudent avant de considérer qu'un enfant doué est "différent" et de n'utiliser que cette seule grille de lecture pour le comprendre. Ses "différences" s'inscrivent dans un tout cohérent qui ne le situe pas systématiquement à part des autres enfants. On lui explique que, plus tard, les autres partageront ses centres d'intérêt par exemple, mais que lui, qui lit beaucoup ou qui se passionne vite, possède des connaissances plus étendues que les leurs, pour le moment. Naturellement, il est bon de suivre le conseil qu'on ne répétera jamais assez : lui permettre de rencontrer des enfants qui lui ressemblent. Ils jouent ensemble et sont plus que jamais des enfants comme les autres.

Pour lire la suite de l'article vous pouvez cliquer ICI 

Date de dernière mise à jour : 07/04/2020

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire