La merveilleuse créativité des Enfants Doués, Arielle Adda, Journal des femmes

Arielle adda

Arielle Adda, psychologue depuis plus de trente ans, en institut spécialisé et en cabinet de recrutement. Elle s'est spécialement intéressée aux problèmes des enfants doués. Elle fait des conférences sur le sujet et participe à de nombreux colloques, tant en France qu'à l'étranger.

Elle est également auteur des livres :

« Le livre de l’enfant doué : le découvrir, le comprendre, l’accompagner sur la voie du plein épanouissement », aux éditions Solar « L’enfant doué », chez Odile Jacob.

Et bien d’autres ouvrages, comme :

« Psychologie des enfants très doués », qui recense toutes les chroniques publiées sur le Journal des Femmes.

En 2015, elle écrit avec Thierry Brunel le livre « Adultes sensibles et doués » pour trouver sa place au travail et s'épanouir (éditions Odile Jacob).

Adda, continue à écrire ses articles intéressants sur les enfants surdoués et voilà donc un extrait de ce dernier mis en ligne le 15 Mai 2020 sur le magazine "Le journal des femmes".

Ce mois-ci l'article mis en ligne à pour sujet "La Merveilleuse créativité des Enfants Doués" !

Voici quelques lignes de ce magnifique article, et je remercie pour cela Arielle Adda.

La merveilleuse créativité des enfants doués

L'imaginaire des enfants doués est source continuelle de surprises, il se renouvelle de façon imprévisible, jusqu'à s'égarer parfois dans des univers tellement différents que leur évocation semble inspirée par des sources inconnues.

Il convient de rester attentif pour que cette imagination ne se perde pas dans des contrées aussi inquiétantes que celles parfois décrites dans certains contes pour enfants où ils puisent avec ravissement tout un choix de monstres et de bêtes fantasmatiques, généralement terrifiantes. Ces plongées étonnantes pourraient, si le contexte s'y prête, constituer l'ébauche de romans ou de films futurs qui feront alors frissonner des adultes enchantés de ressentir tant d'effroi en sachant que cette terreur éprouvée ne correspond à aucune réalité, ou alors vraiment très rarement...

L'esprit toujours en mouvement des enfants doués les empêche d'éprouver de l'ennui. Certes, ils s'ennuient quand ils sont coincés en classe et entendent ressasser des données connues depuis toujours, ou presque : il serait pourtant risqué de s'évader totalement et de rater des fragments de savoirs encore ignorés d'eux, ou bien de ne pas entendre la maîtresse leur poser nommément une question afin de les faire redescendre sur terre. Il y a toujours le danger que les autres rient un peu trop fort et un peu trop longtemps de ce distrait trop rêveur.

"Dessiner occupe l'esprit de façon différente"

Tous les enfants dessinent, c'est une façon d'exprimer ses émotions sans passer par les mots, souvent réducteurs, surtout quand le vocabulaire n'est pas encore assez riche pour transcrire les nuances de la pensée et des émotions. Dessiner occupe l'esprit de façon différente, la pensée peut vagabonder et inspirer des fioritures, des détails, alimenter la créativité picturale jusqu'à aboutir à de véritables romans, proches des bandes dessinées. Il est vrai que certains enfants doués refusent avec véhémence de dessiner, tant ils ont honte de leur piètre exécution, à cause de ce souci de perfection qui les habite en permanence : ils aimeraient être Leonard de Vinci ou Michel-Ange, sinon rien. Heureusement, la plupart n'ont pas cette ambition, ils sont enchantés de jouer avec toutes ces couleurs et ils se lancent parfois dans la représentation d'une véritable fresque. Quand ils en ont le loisir, la fresque peut faire le tour de l'appartement.

Les constructions des enfants doués

Ils peuvent aussi s'adonner à une passion parfois envahissante : ils entreprennent des "installations" en détournant les objets du quotidien, ou  d'autres, moins courants d'usage, qu'on trouve dans toutes les maisons. L'installation aboutie pourrait figurer en bonne place dans une vitrine de magasin, elle est encombrante, mais les parents, séduits par tant d'ingéniosité, n'osent pas démolir cette création, ils la contournent aussi soigneusement qu'ils le peuvent en attendant que le concepteur se lasse de cette construction qui commence, d'ailleurs, à s'effondrer.

La poésie, une expression naturelle chez les enfants doués

Écrire des poèmes, des romans, des épopées, constitue fréquemment une tentation pour l'enfant doué qui adore jouer avec les mots et en goûter la saveur, encore plus appréciable quand c'est lui qui choisit son sujet. Pendant un temps, la poésie est une expression toute naturelle chez les enfants doués : rythmer  des phrases, trouver des rimes, assembler des sons qui s'accordent provoque une joie indicible accompagnée de la fierté d'avoir réussi une œuvre d'art. Cette fois, ils ne se comparent pas à des poètes reconnus, alors que les artistes qu'ils choisissaient comme modèle représentaient des exemples totalement inaccessibles, écrire des vers s'apparente davantage à un jeu, même s'ils déguisent des sentiments ou des émotions subtils qu'on se garderait bien d'exprimer directement.

Pour lire la suite de l'article cliquez ICI

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×