Le désenchantement des étudiants ( Chronique journal des femmes, arielle adda, publiée le 15/02/2017)

Arielle ADDA pour le journal des femmesArielle Adda, spécialiste du haut potentiel, nous parle ce mois-ci dans sa chronique mensuelle des Etudiants désenchantés, dont le titre est : "Le désenchantement des Etudiants"

Cette chronique est publiée le 15/02/2017 sur le journal des femmes. Vous trouverez ici les premières lignes publiées.

Le lycée terminé, le bac en poche, pas toujours avec la mention souhaitée à cause d’un manque d’assiduité chronique, l’étudiant envisage son quotidien sous un angle différent.

Il va pouvoir enfin  rayer définitivement de sa vie les matières qui l’ennuyaient tant, mais pointe une inquiétude sournoise : il se demande s’il a fait le bon choix. Tant de domaines l’attiraient, mais il fallait aussi rester rationnel et reléguer au plus profond les rêves d’avenir qui n’avaient aucune chance de déboucher sur un métier solide. On ne peut pas suivre la voie de ses rêves murmure la voix de la raison, on y reviendra plus tard, quand la plus grande partie de son existence aura été parcourue.

Plus tard, on sera poète, comme on l’était adolescent, peintre ou musicien pour exprimer ses émotions profondes, écrivain, parce que c’est un besoin irrépressible et qu’on y voit une façon de transmettre des idées qui peuvent être utiles, y compris pour le simple divertissement des lecteurs…

Pour lire la suite de cette chronique cliquez ICI

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 11/03/2017

×