quand les enfants doués paraissent s'éteindre au fil des ans !

Arielle ADDA La chronique d'Arielle ADDA, psychologue investie dans les enfants surdoués, est publiée. Ce mois-ci, elle parle "des enfants surdoués qui paraissent s'eteindre au fil des ans !"

Cette Chronique est vraiment triste, mais elle est vrai, et c'est pour cela qu'il faut rester vigilant sur les signes avant coureurs des enfants surdoués.

Arielle ADDA, fait parler sa plume avec énormément d'émotion et de vérité. Merci à elle pour ses chroniques mensuelles qui comme celle-ci font vibrer d'émotions notre cœur !

 

Des parents évoquent parfois un enfant dont les débuts dans la vie paraissaient refléter une grande vivacité d’esprit : il a parlé très tôt avec un langage précis et bien construit, il comprenait rapidement ce qui se disait autour de lui et il faisait preuve d’une grande créativité. Ses dessins lumineux démontraient son goût pour l’art et son plaisir à utiliser ces belles couleurs pour représenter l’idée qu’il commençait à se faire du monde qui l’entoure et de sa façon de le vivre.

A peine plus âgé, il déchiffre avec la joie que procure cet accès au savoir devant un entourage surpris qui se demande bien comment il a pu apprendre seul cet exercice sur lequel tant d’enfants peinent durant des mois. C’était pour lui une activité naturelle : tout le monde lit autour de lui,  il a eu envie d’être comme les autres, il a grappillé chaque fois qu’il en avait  l’occasion la façon de prononcer les lettres, les syllabes et pour finir les mots qu’il connaissait forcément déjà. Le bonheur de lire un mot connu sur un support écrit, comme les grandes personnes,  est ineffable, c’est un jeu dont on ne se lasse pas et encore moins quand on a trouvé par soi-même comment acquérir ce pouvoir. 

Le calcul est tout aussi amusant : additionner, soustraire, compter sur ses doigts, enchanté de ce matériel toujours disponible, et surtout évoluer dans un domaine où prime la pure logique puisque les résultats sont toujours identiques, quelle que soit la façon dont on a procédé, ravit cet enfant qui voit dans ces exercices intellectuels une source inépuisable de distractions.

L’entrée à l’école paraît alors le début d’une  merveilleuse aventure : on va avancer dans cette voie tellement attrayante.

SI VOUS SOUHAITEZ LIRE LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE CLIQUEZ ICI

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 29/10/2016