La Sagesse des enfants doués (Le journal des femmes, chronique Arielle Adda)

Chroniques Arielle ADDALa chronique d'Arielle Adda, célèbre Psychologue connaissant parfaitement les enfants surdoués, vient d'être publiée le 16 Novembre 2016.

Ce mois-ci Arielle Adda dans le journal des femmes, parle d'un thème vraiment très beau "la sagesse des enfants doués"

 

Lisez les premières lignes de son magnifique texte :

 

 

Il s’agit, bien entendu, de la sagesse au sens philosophique du terme, celle qui imprime profondément sa marque dans la personnalité. Pour le reste, les enfants doués, comme les autres, sont tout aussi désobéissants, têtus et tête en l’air, du moins ils tardent à obéir parce qu’il y a toujours des urgences impératives dont la nécessité échappe aux parents et aussi parce qu’on ne peut pas atterrir à la demande, juste dans l’instant, quand on est encore parti très loin de toutes les contingences

 

Cette sagesse particulière s’applique aux événements peu habituels   et qui peuvent même être dramatiques : les enfants doués prennent alors instantanément une place spécifique, ils ne veulent surtout pas encombrer leurs parents par des démonstrations qui seraient mal venues, ils tentent même de se faire les plus légers possible et ils gardent pour eux les mille questions qui leur viennent à l’esprit, eux, tellement prompts à accabler leurs parents de ces fameuses questions incessantes qui les épuisent.

Leur empathie tellement développée leur permet de saisir les émotions de leur entourage, même si on cherche à les ménager en tentant de donner le change. En réalité, ils ont instantanément intériorisé l’intensité des événements, ils ont dans le même temps, envisagé toutes les conséquences possibles, leur imagination n’étant jamais en reste pour leur fournir, à partir d’un seul fait, de multiples développements, du plus anodin au plus terrible.

Leur discrétion n’est pas toujours comprise comme telle : leur entourage est tellement habitué à les voir manifester sans fard leurs enthousiasmes, leurs déceptions, leurs contrariétés, qu’il ne songe pas que cette soudaine retenue pourrait recouvrir un bouleversement bien plus profond que toutes les émotions qui les avaient envahis jusque-là.

POUR LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE CLIQUEZ ICI

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !