Enfants surdoués, leur différence est une richesse

hypersensibilité !Sur le plan affectif, l’enfant surdoué est avant tout un être hypersensible, ses émotions sont intensifiées : son amour, sa susceptibilité, sa colère ou sa peur sont d’une intensité peu commune.

Son côté empathique lui permet aussi de ressentir des choses imperceptibles, son empathie, cette capacité qu’il a  de ressentir les émotions d’autrui, est son sixième sens font de lui un être vraiment exceptionnel.

 Il peut de ses émotions du à l’empathie ressentir une véritable anxiété qui en arrive à le perturber, d’où alors une peur panique arrive et dont il a quelques difficultés à contrôler.

Il essaiera, et y arrivera comme à son habitude, car c’est un battant. Il est particulièrement sensible à la justice, mais surtout à l’injustice qui l’indigne au plus haut point.

Sa recherche de vérité est une nécessité profonde, ce qui fait de lui, un enfant, en quête de sens, humain et généreux. Même s’il porte un regard lucide sur son environnement, ses désillusions quand a elles, sont souvent très pénibles, ceux sont-elles qui souvent lui servent de moteur pour avancer.

Son intelligence, son hypersensibilité, sa créativité  et sa clairvoyance font de l’enfant surdoué, malgré les difficultés, un enfant qui possède toutes les cartes en main afin bien grandir et réussir.

Des signes peuvent mettre la puce à l’oreille :

Très tôt, il est possible, de constater certains signes de précocité, notamment dans le développement et les apprentissages de l’enfant :

Les signes qui peuvent être constatés dès la petite enfance :

 bébé très tonique - bébé scrutateur : éveillé et curieux (regard intense qui scrutera tout à l’horizon, s’intéressera et sera concerné par tout ce qui passe autour de lui)  

♣ bébé petit dormeur : qui peut se contenter de nuits courtes, de peu ou pas de siestes dès les premiers jours de sa vie) - enfant qui parle très tôt, ou plus tardivement mais tout de suite de façon correcte (dès le langage intégré, ce sera des questions diverses sur l’origine de la vie, la mort, les animaux leurs reproductions, les étoiles, les mayas … c’est simple, dès son langage démarré il vous faudra une encyclopédie)

♥ enfant dont le vocabulaire est rapidement très riche, quand la machine est lancée elle est lancée !!

♣ enfant désireux d’apprendre très jeune à lire et à écrire (seul ou avec l’aide des adultes)

 « Mais attention, il y a des chemins de traverses à ne pas prendre. Un signe de cette liste ne suffit pas à poser seul un diagnostic, seul un bilan complet réalisé chez un psychologue confirmé peut apporter un éclairage aux questions que l’on peut se poser.»

École et surdoués ne font pas toujours bon ménage :

Parce que nous, parents avons parfois peur de passer pour des gens prétentieux, de coller très tôt une étiquette à leur enfant, ou  parce que nous n’avons pas vu, chez ce premier bébé les signaux de précocités, que du coup c’est à l’école que viennent généralement les premières difficultés.

Dès la rentrée en maternelle, un contraste entre les jeunes surdoués et les autres enfants se dessine parfois. En décalage constant avec les enfants de leur âge, avec qui ils ne se trouvent pas de points communs, les enfants précoces se lient très souvent d’amitié avec des enfants beaucoup plus âgés.

Certains d’entre eux ne voient pas l’intérêt de ce que l’institutrice leur demande, ou ils ne décodent pas les implicites de l’école.

Résultat : ils répondent à côté de ce que l’on attend d’eux, voire apportent des réponses beaucoup trop complexes pour les instituteurs. Ils s’ennuient, s’agitent. C’est un des premiers signaux d’alertes qu’il ne faut pas négliger.

.Pourquoi il est important de savoir à l’enfant qui il est :

Quel que soit l’âge auquel l’enfant est repéré, il est alors nécessaire de lui faire passer un bilan auprès d’un psychologue habilité.

Il permet à l’enfant mais aussi à ses parents de mieux comprendre les difficultés qu’ils peuvent rencontrer et d’envisager, si nécessaire, une aide efficace et adaptée.

Ce bilan n’a pour but d’attribuer une étiquette à l’enfant ni de l’enfermer dans un profil. Indépendamment des problèmes, il met aussi à jour les ressources et les compétences de l’enfant.

Il pourra s’appuyer sur celles- ci pour avancer, mais aussi, quelquefois retrouver l’estime de soi, parfois brisée par des années d’échec scolaire.

 

 

 

 

wisc 4TEST WISC

 Le bilan psychologique peut être réalisé en seulement quelques heures. Il se compose de  tests d’intelligence :

 - le WPPSI, est la forme préscolaire du test. Il s'adresse aux enfants de l'âge de 2 ans et  6 mois, à 7 ans et 3 mois

- le WISC, concerne les enfants de 6 ans à 16 ans et 11 mois

- la WAIS, lui s'adresse aux jeunes et aux adultes, de 16 ans à 79 ans et 11 mois

Une fois le diagnostic posé et suivant les difficultés rencontrées, le psychologue pourra alors proposer des pistes de travail : redonner l’image de soi, travailler sur les implicites de l’école, trouver une solution aux troubles connexes (dyslexie, hyperactivité…).

Avec le soutien et l’aide nécessaires, de nous parents, psychologues, instituteurs compréhensifs …. De nombreux enfants apprennent à vivre avec leur différence et à en faire une richesse qui se trouve également être la nôtre, car nos enfants vus comme des "extra-terrestres" par ceux qui ne comprennent rien au surdouement, sont en réalité des êtres extraordinaires, leur cœur, leurs yeux, leur intelligence, leur amour … toutes ces petites choses de la vie commune à nous tous, mais qui sont décuplées chez nos enfants.

Ceux qui s’en sortent le mieux témoignent généralement d’avoir pu s’appuyer sur trois éléments essentiels :

un milieu affectif stable (un entourage familial concerné, attentif..)

des rencontres qui ont fait la différence (sur le plan médical mais pas seulement) et le sentiment d’avoir été compris et pris en considération (d’où l’importance d’un dépistage précoce).

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 08/10/2019

×