Etude Anthropologique Enfants Précoces ou à Haut Potentiel de Olivia GEMAIN

Etude anthropologique eipEn Juin 2014, une très intéressante étude anthropologique sur les enfants surdoués, menée dans les Landes,  cette enquête s’est déroulée de novembre 2013 à mai où a été rencontré les parents de trente-huit enfants à haut potentiel intellectuel, ainsi que des professionnels concernés par cette thématique tels que : psychologues, médecins, professeurs et responsables d’établissements, bénévoles d’associations. Cette étude est signée Olivia GEMAIN. 

Ces enfants étaient alors âgés de 5 à 19 ans et présentaient un QI allant de 130 à 160. Ils sont issus de parents de catégories socio-professionnelles diverses (précisées dans l'étude) et de situations familiales toutes aussi variées.

Etude anthropologique eipCliquez pour ouvrir en format PDF

L'idée de cette enquête est née de ces nombreuses rencontres avec des parents d’enfants précoces. Chaque fois, les mêmes questions, les mêmes peurs, les mêmes difficultés s’imposent à ces parents, qui découvrent que leur enfant est précoce.
Chacun chemine différemment mais les embûches et les besoins sont souvent similaires : où chercher la bonne information ? Où trouver de l’aide ? Que faire et que dire à l’école ? Comment accompagner correctement son enfant ?

Cette dernière question est la plus importante parce qu’elle taraude chaque parent et d’autant plus ceux dont l’enfant est différent. Aucun parent n’est naturellement « équipé » pour faire face aux nombreuses questions qui seront soulevées par cet enfant, dont le développement diffère de celui des autres enfants. Les familles se sentent perdues et seules dans leur désarroi. Elles ne savent pas vers qui se tourner, les doutes et les erreurs s’accumulent, la tension croît, le découragement aussi.

Le médecin généraliste, qui est souvent l’interlocuteur principal de l’accompagnement des familles, ne sait pas les renseigner. Parfois, si le comportement de l’enfant est vraiment très agité, il va peut-­être aborder l’idée de l’hyperactivité, d’autres fois l’option de l’autisme va être envisagée, la plupart du temps « il est comme ça, que voulez-­vous » vient mettre un point final aux questions insistantes du parent.

Commence alors ce que beaucoup appellent le « parcours du combattant », souvent à juste titre. Dans tous les cas il s’agit d’une quête, durant laquelle chaque parent va tenter de trouver des réponses à ses questions et à celles de son enfant, espérant au final approcher l’ultime solution qui résoudra tous les soucis.
Les recherches débutent souvent sur internet.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 28/10/2016