Pourquoi avons nous choisi l'image du Petit Prince et du serpent ?

Il vit sur une autre planète, « à peine plus grande qu'une maison ».

Les activités du petit prince consistent essentiellement à ramoner les volcans et à arracher les baobabs "arbres gigantèsques" pour qu'ils n'envahissent pas sa planète. Une aquarelle pleine page du roman de ce magnifique auteur qu'est Antoine Saint-Exupérry montre une planète rendue inutilisable par trois baobabs que le petit prince n'a pas arraché assez tôt. Saint Exupéry, je pense à voulu par ce dessin « effrayant » indiquer l’urgence de ce petit prince désarmé devant ces baobabs gigantesques pouvant anéantir sa toute petite planète.

Après ces activités, le petit prince va admirer un coucher de soleil ; son astéroïde est si petit qu'il lui suffit de se déplacer que de quelques mètres pour contempler les astres.

Une fois, il a vu le Soleil se coucher quarante-trois fois à la suite. Il n'hésite d'ailleurs pas à préciser au narrateur que « quand on est tellement triste on aime les couchers de soleil ».

Puis il raconte aussi sa rencontre avec une rose, dont il a assisté à la naissance : Superbe, Orgueilleuse, Coquette et Exigeante … Le Petit Prince tombe amoureux, il sait  qu’il n’a pas le droit, il est trop jeune, mais l'amour n'a pas d'âge, et cette rose qui embaume son cœur, sa planète entière. Il découvre l'amour est l'amour peut fire mal, l'amour peut avoir .... des épines !

Il décide alors de quitter sa planète et d'aller explorer les étoiles, en quête d'amis. Il rencontre une galerie de personnages : le monarque d'un empire factice (qui ne voit en lui qu'un sujet), le vaniteux (qui le voit comme un admirateur), le buveur qui boit pour oublier qu'il boit, le businessman (propriétaire d'étoiles), l'allumeur de réverbère qui obéit à une consigne sans se poser de questions (le seul dont le Petit Prince a su se faire un ami...)

 Toujours en quête d'amis, le petit prince arrive sur Terre, et c'est encore la solitude et l'absurdité de l'existence qu'il va découvrir : Il fera la rencontre avec le serpent qui ne parle que par énigmes (le Petit Prince les résoudra toutes) ; Ce serpent pour nous, représente ce monde qui entoure les Enfants Surdoués, et le Petit Prince ce petit Extra-Terrestre symbolise ces Enfants Extraordinaires qui se sentent mal aimés, rejetés, incompris, dans un monde muré sur la "différence" ! 

Enfin, il arrive dans un jardin de roses. Et là il se rend vite compte que sa fleur n'était pas unique et devient bien malheureux. C'est alors qu'il rencontre le renard ; Bien-sûr, dit le renard. Tu n'es encore pour moi qu'un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n'ai pas besoin de toi. Et tu n'as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde...

En écoutant le renard le petit prince comprit qu'il importe avant tout d'apprivoiser les êtres, de s'en faire des amis, et que le monde s'ordonne autour de cet être unique au monde par l'amour qu'on lui porte.

Le Petit Prince voulu rentrer sur sa planète pour s’occuper de sa fleur, il s’en sentait « responsable », arrivant sur sa planète à l’endroit même où il l’avait quitté, Le petit prince sourit, il rira même éternellement dans les étoiles "d'après le texte de Saint-Exupéry".

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 09/06/2017