Les 6 profils types des Enfants Intellectuellement Précoces

Sans titre 25Les 6 profils types d’enfants intellectuellement précoces :

 

Nous savons qu'il existe une grande diversité parmi les EIP.

Tout comme une armée de "zèbres" comme les nomme Jeanne Siaud-Facchin, ils ont des points bien communs, comme leur haut potentiel intellectuel, mais pas que cela.Certains grands traits de leur caractère ou de comportement lorsqu'ils sont très jeunes nous retrouvons : leurs questionnements incessants, leurs perpétuelles négociations, leurs oreilles "posées" par tout, qui écoutent tout coupe donnant leur avis sur tout ,leur refus de demander un coup de main, de l'aide !

 

 

 

La peur de l'échec !  Ce sentiment qui "dévore" nos petits zèbres, peut-être différemment ressentie, elle pourra se manifester chez certains enfants surdoués par un refus total de prise de risque tout en ayant de très bons résultats scolaires, très souvent frôlant le perfectionnisme obsessionnel en s’assurant d'être le premier de la classe pour être sûr de ne pas se trouver en situation "d'échec", qu'ils détestent. Chez d'autres, cette peur se manifestera de manière différentes, l'enfant s'opposera aux enseignants et bien souvent ne rendra des devoirs maison. (L'enfant ne voudra pas tenter de commencer à travailler, d’étudier de peur de perdre confiance et se mettre en échec !), il peut également ressentir une anxiété paralysante qui rendra l'enfant surdoué sous-performant.

Les enfants surdoués (EIP, EHQI, THQI.....)  sont en général  présentés comme faisant partie « d’un groupe homogène ». Très souvent vu pour leurs capacités intellectuelles, leurs aptitudes ou pour leurs centres d’intérêts plutôt que pour leur personnalité, soulignée par des comportements, des émotions et des besoins divers.  

La classification  ici retenue décrit et compare les besoins, les émotions et les comportements de six profils différents d’enfants. Celle-ci fournit des indices pour identifier les enfants surdoués. Elle peut aussi être utilisée  pour mettre en marche des objectifs éducatifs appropriés pour les surdoués, en fonction de leur profil personnel plutôt que des stéréotypes habituels. Ces profils doivent être vus comme une manière de faciliter la prise en charge de l’éducation et de l’enseignement pour identifier et guider les enfants concernés dans tous les aspects du développement. Soyons sûrs que chaque enfant reste et restera unique et rien ne peut remplacer totalement la connaissance et l’observation de chacun d’entre eux.  

Et puisque ces différences sont réelles et doivent absolument être prises en compte (au sein de la famille, à l'école, au centre de loisirs….), il est stupide de parler de l’Enfant Intellectuellement Précoce, surdoué, comme si un EIP "donnait une image" avec d'autres EIP de quelque chose qui pourrait être homogène.  

Pour bien  identifier un enfant HPI, il faut prendre conscience de ces différences, les connaître, les comprendre et les assimilées.

 Tous les EIP ne correspondent pas malheureusement à l'image du "bon élève" véhiculée par les croyances toujours aussi tenaces dans l'esprit de pas mal d'enseignants qui se voilent la face devant ces enfants, comme celui d'adultes ! 

 

Dans les années 80, 2 spécialistes américains, Georges Betts (enseigant spécialisé à l'Université du Colorado) et Maureen Neihart (docteur en psychologie), ont diagnostiqué 6 grands profils d'élèves à haut potentiel intellectuel, après plusieurs années d'études et d'observations.

Profil I : l’élève qui réussit très bien

On considère à ce jour, 90 % le nombre des enfants surdoués identifiés à l'école primaire sur conseil des enseignants correspondant à ce profil. Cet élève qui réussit très bien apprend parfaitement, sans difficulté majeure à l'école il obtient de très bons résultats aux tests de QI. Il est souvent très apprécié des enseignants.  

Sans cesse à la recherche de l’approbation des adultes, Il entreprend peu de risque de peur d'être mis en situation d'échec. En général très perfectionniste, il lui arrive rarement d’éprouver des troubles de comportement à l’école. Un petit ET Rigolant

 

Type II –: l’élève provocateur

 Super créatif et avec une pensée en opposition, il peut parfois paraître très têtue, manquer de tact ou être sarcastique. Ce second profil est très peu vu comme Enfant surdoué par les enseignants car particulièrement "hors type d'élève" au niveau système scolaire ! Son ennui en classe est prédominant et l'attitude de ce type d'élèves peut être source de conflits ! Avec ce qui s'en suit .... Déçu

Possédant une "Méga" tendance à corriger les adultes dès qu'il s'aperçoit d'une erreur, il lui arrive très souvent de mettre en doute les règles, ses émotions, ne maitrisant pas celles-ci facilement.

 

Type III –: l’élève effacé  

On retrouve plus souvent dans ce type d'élève les filles  plutôt que les garçons, souvent dans le déni de ses capacités intellectuelles hors norme. I ‘enfant nie « d’accepter » son surdouement afin de s'intégrer dans le groupe de classe, être accepté par les autres...,  tâche pas toujours facile pour un EIP, qui se retrouve à la première place des "boucs émissaires". Ces enfants peuvent adopter une excellente capacité d’adaptation. Mais également ressentir une grande frustration, une mise sous pression très forte. Ce mélange peut donner un manque d'assurance et une bien mauvaise estime de soi. Les résultats scolaires sont de bons à moyens.

 

Type IV –: l’élève décrocheur

La colère ! Criant Toujours à râler, sans cesse sur la défensive, il en veut à la terre entière, ses parents ne sont pas sans reste, les enseignants non plus, il s'en veut lui aussi ce qui le rend souvent très malheureux. En pleurs 

 Il pense que le système scolaire n’a pas su apporter une réponse à ses besoins assez colossaux. Sa très mauvaise estime de soi, fait qu’il se sent rejeté et il plein de rancœur. Ce qui est bien triste Déçu, cet élève refuse absolument de faire ses devoirs, ses résultats ainsi que son rendement scolaire ne sont pas uniformes. D’où l’impression  qu’il possède des aptitudes intellectuelles moyennes, voire inférieures aux autres. Ce profil peut rentrer dans la tranche d’enfants qui dérangent, se retrouve rejeté, effacé, est donc non présent en classe.

 

Type V –l’élève doublement exceptionnel ou à double étiquette

 C'est un enfant qui malgré son haut potentiel intellectuel qui réunit, ou bien des troubles d’apprentissage, ou bien des troubles affectifs ou encore un Trouble du Spectre Autistique, un handicap physique. Enfin bref, ce n'est pas  "qu'un surdoué", il a aussi une autre particularité qui le rend doublement exceptionnel Sourire mais, qui peut quelquefois rendre plus compliquée l'identification de son surdouement.

Cet élève doublement exceptionnel ou a double étiquette peut ne pas présenter le comportement que l’on attribue aux élèves surdoués. Il peut également avoir des problèmes d’écriture comme la dysgraphie, la dysorthographie ou adopter un comportement perturbateur qui l’empêche de respecter une consigne et d’aller au fond de son travail. Il peut être pris de confusion au sujet de sa capacité à effectuer des tâches scolaires. Il montre souvent des symptômes de stress et se sent facilement découragé, frustré, rejeté, impuissant, ou isolé Déçu

 Souvent cet enfant ignore ses grandes capacités et il a une petite estime de soi. Son travail peut être de qualité inférieure ou incomplet du fait d'un travail lent en classe, faire les tâches demandées ne sont pas pour lui évident. L’échec à ses yeux représente une grande source d’anxiété et il peut adopter un comportement perturbateur en cours. il se retrouvera donc très vite l'enfant perturbateur de l'école ! 

Type VI – : l’élève autonome

C'est l'élève très indépendant, sûr de lui et super enthousiaste à l'idée d'apprendre ce qui est leur plaisir... S'instruisant très facilement dès fois lui-même, un bouquin par ci, un documentaire par là ..... Rigolant il s'accepte tel qu’il est avec ses qualités. 

Persévérant, il prend plaisir à se donner des défis, dès fois très hauts, il défend ses convictions avec une facilité incontournable et est très bien accepté par ses camarade " le leader" du groupe !  Les enseignants  le voient comme un enfant intéressant puisqu’il se trouve en position d’indépendance et avec les autres adultes, tout roule ..... tout se passe très bien également. 

Il dit librement ce qu'il ressent, ce qu'il a sur le coeur, ses besoins ainsi que ses objectifs. Il a une excellente estime de soi, coté scolaire, le top ! Il réussit très très bien et possède une super tactique, il se sert du système scolaire à bon escient pour se créer de nouvelles occasions. Il suscite souvent l'admiration et la sympathie ! Clin d'œil 

Voilà le profil que souhaiteraient tous les parents pour leurs enfants surdoués éprouvant des difficultés, angoisses, solitudes, échecs ….

Sachons qu'un enfant peut montrer tous les signes d'un élève décrocheur et qu'après un bilan réalisé correctement par une psychologue  mettant en évidence son surdouement, il se sentira "libéré" de cette colère qui l'opprime et laissera place à des pensées positives et créatives qu'il avait caché au fond de lui.Rigolant

 Dans le temps, le sentiment croissant de la conscience de soi, les thérapies ou certaines rencontres peuvent faire qu’un enfant change ! Rigolant

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 29/10/2016